AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 lait et défenses immunitaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shaima
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 3201
Age : 41
Localisation : au royaume des têtous
Mon allaitement : 47 mois
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: lait et défenses immunitaires   Mar 07 Nov 2006, 13:02

fète Le lait maternel favorise l'implantation dans l'intestin du bébé d'une flore bactérienne bénéfique pour l'immunité.




fète Cette flore, en grande partie composée de bifidobactéries et de lactobacilles (bactéries lactiques) :

- module les réponses immunitaires se déroulant dans la paroi intestinale ;

- empêche la prolifération de bactéries pathogènes.



fète Le lait maternel favorise la croissance des bifidobactéries :

- en acidifiant le milieu intestinal (du fait de sa pauvreté en phosphore, de sa concentration en protéines, et de la production d'acides gras à chaîne courte secondaire à la fermentation du lactose) ;

- en apportant des oligosaccharides, véritables substrats nutritifs.


En cas d'allaitement avec du lait artificiel :


- la flore contient une plus grande variété d'espèces bactériennes ;
- certaines bactéries peuvent être pathogènes ;
- la présence de bifidobactéries est inconstante.




Le saviez-vous ?


La flore intestinale s'implante dès les premières minutes après la naissance (in utero, le tube digestif est stérile) et acquiert sa composition quasi définitive en quelques semaines seulement. Elle restera ensuite pratiquement stable pendant toute la vie de l'individu. La période d'allaitement est donc cruciale pour sa maturation !


La prise d'un seul biberon de lait artificiel modifie la flore intestinale pendant au moins deux semaines. L'immunité du bébé n'est donc au mieux préservée que s'il ne reçoit aucun complément lacté artificiel !










fète Le lait maternel a de nombreux effets immunologiques favorables




:oui: 1. Il empêche la prolifération des germes pathogènes.

Cet effet "bactériostatique" résulte de plusieurs phénomènes complémentaires :

- acidification du contenu intestinal
- limitation de la quantité de fer disponible pour la croissance bactérienne, du fait d'un apport faible dans le lait et de la fixation du fer non absorbé sur la lactoferrine ;
- apport d'anticorps (notamment IgA sécrétoires) ;
- apport de substances inhibant de façon spécifique la croissance de certains germes (par exemple, lactadhérine active contre le rotavirus, oligosaccharides actifs contre Escherichia coli et Candida albicans,…).




:oui: 2. Il facilite la destruction des germes pathogènes.

Cet effet "bactéricide" s'explique :
- par sa richesse en cellules immunocompétentes (leucocytes et macrophages) qui phagocytent les bactéries ;
- par l'apport de plusieurs composés qui détruisent les parois microbiennes (fraction N terminale de la lactoferrine, lyzozyme, acides gras libres) et de diverses protéines intervenant dans les réponses immunitaires (défensine, fibronectine, fractions du complément,...).




:oui: 3. Il inhibe l'adhésion des germes aux parois muqueuses.

On sait, par exemple, que la caséine kappa présente dans le lait maternel inhibe l'adhésion d'Helicobacter pylori à la muqueuse gastro-intestinale et celle des pneumocoques et des Haemophilus aux muqueuses respiratoires.




:oui: 4. Il diminue la perméabilité de la muqueuse intestinale aux germes et aux antigènes.

Cet effet est dû à l'apport :
- d'IgA sécrétoires, qui vont s'étaler en couche à la surface de la muqueuse ;
- de polyamines et de divers nucléotides ;
- de facteurs de croissance épithéliale, qui favorisent la multiplication cellulaire, et donc, la rapidité de la cicatrisation et la solidité de la muqueuse.




:oui: 5. Il stimule la production de facteurs immuno-modulateurs.

La lactoferrine, par exemple, induit la libération de cytokines et de prostaglandines E2.




L'allaitement maternel doit être poursuivi pendant une gastro-entérite du bébé
Pris au sein, le lait maternel est le meilleur traitement anti-infectieux intestinal.
Il est d'ailleurs prouvé que, chez les bébés allaités, les gastro-entérites sont moins sévères et moins longues.



Chez le bébé prématuré, le lait maternel prévient la survenue d'une entérocolite ulcéro-nécrosante, qui est une atteinte infectieuse gravissime.








fète Grâce à ses multiples effets immunologiques, le lait maternel est bénéfique à la santé du bébé

Chez les enfants allaités au sein :


- il y a dix fois moins de diarrhées graves que chez ceux nourris au biberon ;

- il y a moins de risque d'allergies, en particulier d'allergies cutanées (eczéma) à point de départ alimentaire.






fète Par ailleurs, on sait depuis peu que le lait maternel et la flore intestinale du bébé allaité jouent un rôle essentiel dans la modulation de la réponse immunitaire intestinale.



Il en résulterait pour l'enfant :

- une meilleure tolérance aux antigènes alimentaires lors de la diversification ;

- un meilleur contrôle des réponses inflammatoires, ce qui pourrait prévenir le développement d'anomalies immunitaires. L'allaitement maternel jouerait en particulier un rôle important dans la prévention de maladies auto-immunes comme le diabète insulino-dépendant, la sclérose en plaques ou certains cancers...




Le saviez-vous ?
L'augmentation de fréquence des maladies auto-immunes pourrait être liée à des perturbations de la réponse immunitaire des muqueuses induites dans l'enfance par certains facteurs alimentaires (antigènes étrangers) ou médicamenteux (antibiotiques modifiant la flore intestinale). Cette hypothèse fait aujourd'hui l'objet de nombreuses recherches.








fète Aucun lait artificiel ne permet de reproduire les effets immunologiques du lait maternel


Divers composés ont été ajoutés dans les laits en poudre pour nourrissons afin de tenter de reproduire les effets immunologiques du lait maternel :

- lactoferrine, nucléotides ou oligosaccharides (prébiotiques) ;
- bifidobactéries ou lactobacilles vivants (probiotiques).

Leur effet bénéfique sur l'immunité du bébé n'a encore jamais été démontré.



Auteur : Dr Marie Thirion






Source:
http://www.santeallaitementmaternel.com/se_former/comprendre_lactation/qu_est_ce_que_lait/defenses_immunitaires.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdunthe.naturalforum.net/index.forum
Iris
Invité



MessageSujet: Re: lait et défenses immunitaires   Mar 07 Nov 2006, 13:55

Y'en a qui ont encore des doutes ?
;-)
Revenir en haut Aller en bas
shaima
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 3201
Age : 41
Localisation : au royaume des têtous
Mon allaitement : 47 mois
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: lait et défenses immunitaires   Mar 07 Nov 2006, 14:53

Oui avec cet article,on en a pr notre compte! Hihi


J'ai mis en caractère gras volontairement le passage sur le lait artificiel parfois donné juste une fois qd la maman est à la maternié et qu'elle craque...Vraiment,ça ns confirme ds le fait qu'il faut absolument s'en passer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdunthe.naturalforum.net/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lait et défenses immunitaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
lait et défenses immunitaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» défenses immunitaires
» booster les défenses immunitaires
» renforcer ses défenses immunitaires par l'alimentation...
» Comment booster ses défenses immunitaires ?
» Comment stimuler les défenses immunitaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE PLAISIR D'ALLAITER ::  :: Le Monde face à l'allaitement :: Allaiter c'est bon pour la santé !-
Sauter vers: