AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:32

Citation :
Lucia a dit : J'ai trouvé l'article :
Enfance - Pédopsychiatre et pédiatre s'affrontent sur l'allaitement longue durée

Donner le sein plus de 7 mois est un abus, dit Marcel Rufo. Fantasme, rétorque Marie Thirion. Partout dans le monde, des femmes allaitent longtemps.

Juste une petite phrase, glissée entre deux conseils. Prolonger l'allaitement maternel au-delà de 7 mois est un véritable abus sexuel. Marcel Rufo, pédopsychiatre français très en vue, répétait, dans nos éditions du 29 novembre, une idée qu'il évoque dans son dernier livre (1). Une phrase culpabilisante pour les mères allaitantes, alors que le discours actuel prône plutôt les bienfaits de l'allaitement maternel. L'Organisation mondiale de la santé recommande d'ailleurs l'allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois et l'allaitement accompagnant la diversification alimentaire jusqu'à deux ans.

Les propos du psychiatre ont de quoi troubler les femmes qui choisissent l'allaitement longue durée. Marie Thirion, pédiatre et spécialiste de l'allaitement (2), rassure les mères.

Aucune étude n'a démontré qu'il y a plus d'incestes, plus de troubles secondaires de la personnalité chez les enfants allaités longtemps, s'indigne-t-elle. Il fait référence tout bêtement à une culture latine, machiste. Je trouve très grave qu'un psychiatre de sa renommée vulgarise ses fantasmes au lieu de se baser sur un cadre conceptuel précis. Les sujets qui sont émotionnellement forts suscitent toujours des positions extrêmes. Mais tout cela c'est de l'idéologie militante, ce n'est pas de la science. Comme c'est un sujet qui suscite beaucoup d'émotions, obligatoirement, tous les gens qui n'ont pas résolu leurs propres émotions par rapport à cela, prennent des positions radicales.

Nous avons recontacté Marcel Rufo. Il reconnaît avoir exagéré en parlant d'abus sexuel. Mais son point de vue ne change pas. L'allaiment maternel en Europe, dans les pays comme les nôtres, c'est généralement un mois et demi, trois mois, indique-t-il. Certaines mamans prolongent l'allaitement. Je trouve cela… possible. Mais, quand l'enfant devient sujet et découvre le monde, il peut passer à l'allaitement artificiel. Tout le travail des parents, et de la mère en particulier, c'est la séparation-individuation. Cela passe par l'arrêt de l'allaitement. Sept mois, cela me paraît un maximum.

Le chiffre fait bondir Marie Thirion. Pourquoi sept mois ? Ce délai ne veut rien dire du tout. Ce que l'on sait, c'est que, sur la planète mais aussi dans les pays nordiques, énormément de femmes allaitent leur bébé longtemps, jusqu'à un an ou deux. Ces enfants vont bien et ces femmes vont bien. L'allaitement, c'est du domaine de l'intimité d'une famille. Tant que la femme est en paix avec son bébé, en paix avec son compagnon, et en dehors de quelques cas pathologiques exceptionnels, l'allaitement dure le temps que désire cette femme, et personne n'a à y mettre son nez et à donner des ordres.

Marcel Rufo, lui, évoque une fusion trop forte entre la mère et son bébé. Et si la femme souhaite poursuivre l'allaitement après la reprise du travail, en allaitant son enfant le matin et le soir ? Du côté de la mère, je peux comprendre, du côté de l'enfant, je trouve que c'est une prise de pouvoir sur la mère. Vous vous rendez compte des grands frères ! Un frère de trois ou quatre ans qui voit cela, il va mal le prendre, j'en suis sûr.

Marie Thirion n'est pas de cet avis. Elle dénonce même cette gêne qu'exprime le pédopsychiatre : Si le corps-à-corps entre une mère et son bébé n'est pas normal, qu'est-ce qui l'est dans l'espèce humaine ? C'est biologiquement, culturellement et psychologiquement normal.

En somme, l'allaitement est certes une relation sensuelle entre une mère et son enfant, mais comme l'est une caresse ou un baiser. Une relation de tendresse, sans sexualité ni perversion.·

(1) « Tout ce que vous ne devriez jamais savoir sur la sexualité de votre enfant », Marcel Rufo, Ed. Anne Carrière.

(2) « L'allaitement, de la naissance au sevrage », Marie Thirion, Ed. Albin Michel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:33

Citation :
Lucia a dit : heu.... j'ai trouvé ce texte sur un forum. Est ce que je dois mettre un lien ou pas ; et effacer ce qu'il y a ci-dessus ?????
J'ai un gros doute.

Bon je mets le lien au cas où les modos doivent effacer : http://www.bladi.net/modules/newbb/sujet_13381_19.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:34

Citation :
Loo a dit : Ci-dessous une réponse :

ARTICLE DE ÉRIC DEFFET Médiateur du Soir |
EDITION DU MARDI 6 JANVIER 2004

"Un journal doit favoriser le débat, même à propos de l¹allaitement"

Mamans outrées ou papas agacés, plusieurs lecteurs ont fait part de leur
colère à l¹égard d¹un article publié le 24 décembre en page « Sciences et
santé » et qui s¹intitulait « Allaiter, bienfait ou perversion ? ». Ce
papier d¹Isabelle Lemal faisait l¹objet d¹un appel en première page. Le
titre de celui-ci était plus fort encore, malgré la présence, là aussi, d¹un
point d¹interrogation : « Allaiter longtemps, un abus sexuel ? » Cet article
exploitait, pour le soumettre au feu de la critique, le passage d¹un livre à
succès du pédopsychiatre français Marcel Rufo (« Tout ce que vous ne devriez
jamais savoir sur la sexualité de vos enfants », éditions Anne Carrière). En
voici l¹essentiel : (S) La femme qui vient d¹avoir un enfant devrait
reprendre ses activités au bout de trois mois. Redevenir l¹amoureuse de
l¹homme qui lui a fait un bébé. Le sein ne se partage pas : prolonger
l¹allaitement au-delà de sept mois est un véritable abus sexuel.

Le livre de Marcel Rufo avait déjà fait l¹objet d¹un long article le 29
novembre. Le titre était très neutre « Enfance et sexualité ». Ce jour-là,
ce sujet n¹avait pas eu accès à la une. Cette première évocation, qui
reprenait pourtant in extenso le passage cité ci-dessus, n¹avait alors
suscité aucune réaction de la part des lecteurs. Au passage, c¹est dire
l¹importance d¹une titraille et l¹impact de la présence d¹un texte en
première page du journal. Pourquoi avoir traité le même sujet à deux
reprises à un mois d¹intervalle ? Les propos de Marcel Rufo et, pour tout
dire, le lien fait entre allaitement et abus sexuel, avaient provoqué le
débat au sein de la rédaction. Pour Béatrice Delvaux, la rédactrice en chef,
il fallait aller plus loin, mettre les mots du pédopsychiatre en
perspective, forcer le débat en recueillant d¹autres avis. On ne pouvait pas
en rester là. Ce que fit excellemment Isabelle Lemal : l¹essentiel de son
article du 24 décembre donne la parole à Marie Thirion, pédiatre et
spécialiste de l¹allaitement, qui démonte les explications de Ruffo : Si le
corps à corps entre une mère et son bébé n¹est pas normal, qu¹est-ce qui
l¹est ? Un journal comme « Le Soir » a notamment pour mission d¹aller
au-delà des mots bruts, de fournir des clés de compréhension et d¹ouvrir ses
colonnes à la confrontation des idées. Ce fut le cas ici, mais plusieurs
lecteurs n¹ont, semble-t-il, retenu que l¹évocation du raccourci saisissant
de Marcel Rufo.

Un débat qui n¹a pas de substance, selon Michel de Wouters qui estime que «
Le Soir » a fait preuve de légèreté et d¹inconscience en relayant les propos
du pédopsychiatre français. Je suis tout à fait scandalisé par le crédit
apporté à l¹opinion de Monsieur Rufo, déplore Xavier Minguet pour lequel la
parution d¹un article semant le doute sur les bienfaits de l¹allaitement
maternel relève ni plus ni moins de l¹irresponsabilité. Catherine Mathieu
renchérit : Je m¹attendais à un peu plus de sens critique vis-à-vis de
telles élucubrations. Comment osez-vous imprimer un tel article alors que
des études très sérieuses sont menées sur l¹allaitement prolongé et prouvent
que celui-ci est la meilleure défense immunitaire pour un nouveau-né ? Il y
a une évidence : le titre de première page, malgré le point d¹interrogation,
était maladroit et bien moins mesuré que l¹article qu¹il surmontait. «
Allaiter longtemps, un abus sexuel ? », c¹est presque unilatéral. Un titre
comme « L¹allaitement maternel provoque une polémique » aurait mieux
synthétisé le travail de notre journaliste. Mon journal aurait dû prendre
parti de manière plus prononcée, dit encore Xavier Minguet. Sans doute, mais
il ne faut jamais perdre de vue qu¹à quelques exceptions extrémistes près,
tous les arguments sont bons à lire. A fortiori s¹ils sont mis en
perspective ou contredits. C¹était le cas ici. Un journal se doit
d¹entretenir la culture du débat.?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:36

Citation :
Loo a dit : et la réponse du Pérsident de la COFAM à Monsieur M. Rufo :


Citation :
Dans l'Express du 09 octobre 2003, le Pr Marcel Rufo répondait à une interview où il précisait :

Un sein qui allaite n'est pas un sein sexué. Lorsque la maman recommence à avoir des relations sexuelles - le plus tôt est le mieux - elle ne peut pas allaiter et se faire caresser un sein : ça ne se partage pas, un sein. Je suis en plein combat avec mes consoeurs Edwige Antier et Christiane Olivier, qui tiennent des propos bizarres : il faut allaiter son bébé jusqu'à 1 an. Moi, je crois qu'au 3ème mois on peut le mettre à la crèche et reprendre le travail. Et lorsque je vois un garçon de 4 ans téter encore sa mère, je le signale au juge.
Quand un gosse touche les seins de sa mère, elle doit lui dire : «Non, laisse-moi. Ce sont nos jouets à nous, ton papa et moi. Toi, tu as ta voiture.» Et il faut arrêter avec cette culpabilisation biologique, immunologique, etc. Quand une femme refuse d'allaiter, on doit la respecter.

Devant de tels propos, la CoFAM (Coordination Française pour l'Allaitement Maternel) a réagi à travers son président, le Dr Marc Pilliot, par une lettre ouverte que vous trouverez ci-dessous :

Monsieur,



Généralement, j'aime bien votre façon de parler et votre verve provocante. Et c'est pour cela que nous vous avions invité à Lille en mars 2000 pour un congrès de L'ENVOL.



Aujourd'hui, je vous écris en tant que Président de la CoFAM, un regroupement de toutes les associations françaises pour l'enseignement et le soutien de l'allaitement maternel. Nous sommes tous très choqués par vos propos récents dans l'Express : « Un sein qui allaite n'est pas un sein sexué. Lorsque la maman recommence à avoir des relations sexuelles, elle ne peut pas allaiter et se faire caresser un sein ». Et vous suggérez d'arrêter le sein dans le courant du 3ème mois.



D'où sort donc cette idée que le rapport sexuel entre l'homme et la femme décide du sevrage de l'enfant ? Le sein nourricier et le sein sexué ne se contredisent pas : ce sont deux fonctions qui ne se font pas dans le même temps. En Suède, plus de 50 % des femmes nourrissent au sein au-delà de 6 mois. En Norvège, elles sont 80 % à le faire à 6 mois, et 36 % à un an (1). En Grande-Bretagne, 13 % des femmes allaitent encore à 9 mois (1). A vous écouter, toutes ces femmes-là, qui vivent dans notre culture occidentale, seraient névrosées et n'auraient pas de sexualité ? Allons donc ! Vos propos sont démesurés, sans nuance et surtout sans fondement.



Plus loin dans vos propos, les bras m'en tombent : vous signifiez à l'enfant que « les seins sont des jouets pour papa et maman, et lui il a sa voiture ». Quelle piètre idée de la femme vous communiquez à cet enfant ? Pauvres seins qui seront plus tard brusqués comme le sont souvent les petites voitures des bambins ! Et si l'enfant est une fille, quelle piètre idée vous lui donnez de sa future féminité ?



Je comprends que vous vouliez déculpabiliser les mères qui utilisent le biberon et je suis en plein accord avec vous lorsque vous dites : « une femme qui refuse d'allaiter, on doit la respecter ». Mais est-ce donc une raison pour culpabiliser la femme qui allaite ? En France, il n'y a pas de « culture » de l'allaitement, y compris chez les professionnels de santé. Trop de femmes sont mal informées ou découragées d'allaiter à cause du manque de soutien et du manque d'informations justes et objectives. Déjà les jeunes mères perdent confiance dans leurs capacités et dans la physiologie à cause d'une médicalisation souvent abusive de la grossesse. Elles perdent encore plus confiance en elles quand elles « ratent » leur allaitement : elles se croient responsables, alors que c'étaient les informations autour d'elles qui étaient erronées. Avec vos propos, vous les culpabilisez un peu plus.



Alors de grâce, revenons à des choses simples, sans passion et sans projection personnelle :



- L'allaitement maternel au sein est un sujet de santé publique, tant les bienfaits pour l'enfant et pour la mère sont importants et « scientifiquement » prouvés. C'est pourquoi l'OMS « recommande une alimentation au sein exclusive pendant 6 mois, puis l'introduction d'aliments complémentaires avec la poursuite de l'allaitement jusqu'à 2 ans ou plus » (54ème Assemblée mondiale de la Santé). La plupart des Sociétés de Pédiatrie dans le Monde ont adopté ces recommandations. En France, l'ANAES a étudié la mise en oeuvre de l'allaitement maternel et sa poursuite exclusive jusqu'à au moins 6 mois.



- Par ailleurs, replaçons l'allaitement maternel dans un contexte plus global de norme biologique et anthropologique. Comme l'écrit Mr le Professeur SOULE, « l'allaitement au sein constitue une fonction humaine essentielle qui a assuré la pérennité de l'espèce et qui engage profondément la mère dans une relation très particulière à son nourrisson, avec une part biologique et instinctuelle fondamentale. Décider de s'en priver, d'en priver le bébé n'est donc pas aussi anodin ou atonal que certains le disent [.]. Ne devons-nous pas considérer l'allaitement au biberon comme une situation expérimentale ?»



- Le lait artificiel est déchargé d'une part des interactions biologiques et fantasmatiques qu'offre l'allaitement maternel au sein.



- Le sein appartient à la mère et c'est à elle à décider du sens qu'elle lui donne et à qui elle veut bien l'attribuer.



- Enfin, le rôle du soignant est d'aider, d'accompagner, et non pas de juger.



Dans l'espoir de vous avoir fait pressentir le sens de mon indignation, et avec mes remerciements pour votre bienveillante attention, je vous prie de croire, Monsieur, à l'expression de mes respectueuses salutations.



Dr Marc PILLIOT

Président de la CoFAM

Président de L'ENVOL

Pédiatre à la Clinique Saint-Jean de Roubaix
2ème maternité en France à avoir obtenu le Label « Ami des Bébés » décerné par l'OMS et l'UNICEF



******

(1) Sources : Annual Country Reports, 2003, IBFAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:41

Citation :
Lucia a dit : Et qu'est ce qu'il a répondu l'autre tordu ??? on se le demande.


C'est super Loo d'avoir trouver la suite

Citation :
Grandma2 a dit : Pour remettre en perspective les délires sexuels de Monsieur Rufo, on opeut lire "l'allaitement. une dynamique à bien comprendre" dont je parlais ans me souvenri du titre sur le topic "allaiter dans la préhistoire"

Lù l'on voit que dans de nombreuses cultures il y a un tabou sur le sexe durant l'allaitement et que ce sont les hommes qui ont toujours souhaité, de ce fait, un sevrage précoce, pour pouvoir reprendre leurs activité préférée !
Ce tabou est évidemment débile, mais voilà

Notons, est-ce un hasard, que ce tabou et ces pressions étaient particulièrement fort dans la Rome antique..

Citation :
Elfine a dit : Et bien il faudrait dire à ce cher monsieur Rufo que j'ai personnellement une sexualité très épanouie, en partie grace à l'allaitement. Mes seins ne sont les jouets de personne, mais des choses fragiles et précieuses qui nourrissent mon enfant et exitent mon homme (le nourrissent éventuellement aussi;-)) Je me sens très bien en allaitant, ça me permet de me sentir bien dans mon corps, et croyez moi ça joue sur la sexualité. Et Eloa aime beaucoup voir Hina téter, cela ne la choque pas mais lui apprend les choses naturelles de la vie.

Citation :
mari a dit : Hello! :hello:

Marcel Rufo est surtout connu pour son manque de tact... Ce qu'il dit n'est pas forcément une hérésie (je parle en général et pas de ce qu'il dit de l'allaitement en particulier) mais il a le chic pour dire les choses de façon à choquer les gens. Je pense que ça fait partie de sa façon de communiquer, c'est un choix, moi j'aime pas. Je me souviens avoir lu une de ses théories sur les rapports entre frères et soeurs qui disait (en substance) que le rapport dans une fratrie passait forcément par une haine profonde...

D'abord je pense que, comme tout, c'st surement vrai, mais pas seulement. C'est ce manque de nuance qui gêne.

Pour l'allaitement, je comprends que les mamans qui ne ressentent de trouble pensant l'allaitement ne comprennent pas cette nouvelle "provoc" de Rufo. Laissez-moi attirer votre attention sur ceci : j'ai allaité Etienne 2 mois 1/2. Au début de l'allaitement, je me suis fait violence pour accepter d'allaiter sans bout de sein ; j'étais "socialement" très gênée d'allaiter, je n'ai pas été élevée dans l'amour du corps et donc, l'allaitement m'embarrassait. J'ai persévéré parce que je voulais apporter du bien etre à mon bébé, et je ne regrette pas. Au bout d'un moment, j'étais moins gênée, l'allaitement, c'était cool Wink

Quand Etienne a commencé à changer et à prendre des traits de vrai petit garçon, la gêne est revenue et je n'ai pas pu la combattre. J'ai travaillé dessus en essayant de comprendre les pourquois mais rien n'y a fait, le culturel est très puissant chez l'être humain, et chez certains il prend le pas sur le naturel, c'est ainsi. J'ai été contente d'arreter d'allaiter, parce que j'avais un véritable sentiment d'inceste ; si Etienne avait été une fille, je pense que j'aurais allaité beaucoup plus longtemps! Wink

Ce que je veux dire, c'est que Rufo exagère, mais que cette gêne culturelle existe lors de l'allaitement, c'est une sorte de tabou. Et si le tabou existe, la transgression doit aussi exister et peut etre que certaines "abusent" de l'allaitement. Franchement je doute que ces gens soient nombreux et je pense que Rufo a juste voulu interpeller... je vois pas trop l'intérêt, sauf à parler de cas comme le mien ou, effectivement, les barrières culturelles ont mis un frein à l'allaitement.

Je précise que mon chéri n'est pour rien là-dedans, sexuellement il n'était absolument pas demandeur, il n'y avait donc aucune "concurrence" papa-bébé. Il s'agissait reellement, dans mon cas, d'une profonde impression d'inceste qui devenait intolérable.

Bises!

Citation :
julie a dit : j'avais lu ce truc Mari sur les freres et soeurs, je trouvais ça trés catégorique son discours, j'aime pas non plus.....

Citation :
Grandma2 a dit : Mari j'ai beaucoup de respect pour les femmes qui expriment aussi clairement quelque chose d'aussi profond pour elle.
J'ai ainsi le souvenir d'une amie qui me disait "je ne peux tout simplement pas allaiter. Pour moi, les seins c'est érotique et je ne pourrais pas dépasser cela"


En même temps je ne peux m'empêcher de relever que tu évoques la culture. Or la culture, c'est quelque chose d'ancré dans l'histoire. Et l'histoire a rarement un poids considérable sur seulement quelques décennies. Surtout face à un instinct archaïque. Ce que je veux dire c'est que l'histoire de nos cultures est aussi l'histoire de l'allaitement et de l'allaitement long, jusqu'à, finalement, il y a très peu de temps.
En clair, l'aculturation s'est réellement faite depuis les années 1950 seulement.

C'est donc surprenant que cela ait pris un tel poids.
Non que je veuille ici le contester. Mais je m'interroge...

Comment quelque chose d'indispensable à la survie des bébés humains jusque dans les années 50 (beaucoup de bébés mourraient encore avant cela s'ils étaient nourris autrement) a-t-il pu à ce point devenir tabou ?

Citation :
Lucia a dit :



heu........j'allais dire quelquechose mais j'ai dû mal comprendre
Je me suis toujours demandé comment se passerait l'allaitement avec un petit mec ( si j'ai d'autre enfant).

En tout cas Mari contente de te voir ici.

bises à bientôt

Citation :
gnon a dit : Moi c marrant je ne me suis jamais posée la kestion. Ca ne me gêne pas que mon petit garçon tète, pour moi c mon bb et je le nourris tout simplement .

Mais c vrai que ds ma tête passé 1 an je ne pourais peut-être plus à cause de cette gêne qui apparaitra peut-être ... je ne c pas!

Citation :
mari a dit : rebonjour!

Grandma, je suis très consciente de ce dont tu parles ; quand j'ai pensé à arreter l'allaitement, j'avais tout à fait conscience qu'il s'agissait d'un tabou récent et purement culturel! D'ailleurs je me détestais de ne pas arriver à le dépasser. D'abord parce que je me suis fait surprendre par se sentiment, et puis parce qu'il n'est jamais agréable de s'apercevoir qu'on s'est "fait avoir" par la société. Et de s'apercevoir à quel point le poids du regard d'autrui, des médias et de la pensée commune peut être fortement ressenti sans qu'on ait eu, auparavant, la moindre impression d'être endoctriné à ce point!

Je pense avoir plutot bien vécu le sevrage, mais il est vrai que, fondamentalement, cette altération du mode de pensée personnel par la société est franchement détestable... C'est comme ça qu'on se retrouve à acheter le paquet de céréales "Truc" ou les yaourts "Bidule" qui passent 15 fois à la télé et dont on vous répète qu'ils sont bons pour la santé

On peut résister, mais face au matraquage, c'est franchement dur! On en vient à douter... Les pubs Blédin[g]*[/g] par exemple... quelles sont celles qui ne se sont jamais dit "Est ce que mes purées sont vraiment adaptées à mon titi? Il lui faudrait pas plus d'oméga3, d'huiles essentielles, d'oligo elements (ou autre chose)?"

Enfin, bref, tout ca c'est du matraquage, de "la receptivité à la publicité" comme l'a dit recemment M. Lelay dans son super bouquin... On peut resister à bcp de choses, mais pas à tout. Je résiste aux lingettes, aux bledimachins, au lait de croissance mais pas aux tabous! Et c'est chouette qu'il y ait des femmes qui se soutiennent entre elles dans leur volonté d'allaiter Wink Parce que des Rufo, y'en a plein Wink

Si seulement les gens s'occupaient plus d'eux et moins des autres...

Lucia, ce que je voulais dire, c'est quand Rufo parle de femmes qui "abuseraient" de l'allaitement, je veux bien admettre qu'il puisse y en avoir, mais à mon avis elles sont surement pas nombreuses voire marginales!

J'ai mis une * sur une marque, désolé de cette intrusion dans ton post.
Balqis pour la modération

Citation :
Lucia a dit : Mari je suis tout à fait ok pour le matraquage.



Mais malheureusement j'avais bel et bien compris ce que tu disais. Et je suis outrée qu'on puisse pensé qu'il existe ( même pas nombreuse) des mères qui abusent de l'allaitement pour satisfaire leur sexualité ou je ne sais quoi.


ET pour ce qui est de la marginalité on est déjà des marginales passé 4 mois d'allaitement...


Quand j'aurai un ti mec (peut être) je viendrais vous raconter... mais à mon sens ça ne changera pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:47

Moi ça me sourire en coin, parce que ça m'étonne pas que ce soit un homme qui dise celà Laughing le sacro sain fantasme du sein érotico-nourrissier!!
Ce qui m'étonnerais c'st que des femmes puisse aussi penser celà

M'enfin moi j'ai 3 garçons et ça m'a jamais traversé l'esprit, le sein est un organe nourricier, l'humain a développé son côté "érotique" mais si vous passer par là tout peut être érotique dans le corps (les oreilles, les cheveux, le creux du bras....) bref ce qui gène surtout je pense c'est cette notion de plaisir, oui l'allaitement procure un plaisir, celui d'être bien avec son enfant, le côté charnel, caresse, tendresse....
Donc si je vais dans le sens de M.Rufo passé 3 mois fo plus laver son enfant (toucher les parties génitales se révèlerait incestueuse Rolling Eyes cyclops )
Bref tout ceci est ridicule moi ça me choque pas tellement c'est risible!!

Pour ce qui est du matrakage euhhhhh Rolling Eyes j'y fait facilement face, on est pas des moutons kan même, moi par exemple j'achètais pas bléd*na mais pic*t, etc....
On me fera pa acheter ce que je ne veux!!!

Kan aux regards des autres face à l'allaitement long :
Aujourd'hui j'en suis baricadée!!je m'en contre fiche!!! Mr.Red Basketball clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:51

Citation :
maya a dit : oui il va chercher loin le rufo, a mon avis cest lui ki a eu un blem dans son enfance et ki a besoin d'une psychanalise

je n'ai jamais ressenti aucune gene a allaiter mon loulou, il lui arrive de "jouer" avec le sein d'en face quand il va s'endormir et ca ne me gene pas non plus (sauf kan il tire sur le teton ouille ouille !) cest mon BB, il n'a aucune idee de l'autre "utilité" des seins, pour lui cest un doudou et cest tout Smile

Citation :
gnon a dit :

Je suis d'accord avec Maya. Les bibous n'on pas conscience que les seins peuvent être "des objets sexuels".
Pour eux ce sont des doudous aprés l'aspect "garde manger" (scusez de l'expression). Ils cherchent du réconfort qd ils ont un gros chagrin, qd ils sont malade bref pas bien! Ca les rassures!

Plus tard c sûr il les verront d'1 autre oeil :gluk: Laughing Laughing



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:53


Jour sein
L'intimité faite chair


Josée Blanchette
Édition du vendredi 9 avril 2004

Mots clés : Québec (province), Enfant, allaitement

Je me suis rendu compte que j'étais une mammifère le jour où Monsieur B, la chair de ma chair, a mis mes seins à contribution. J'ai aussi compris que j'étais plus proche de la Vierge Marie que je ne l'imaginais. De décoration et accessoires du temps des Fêtes, mes seins sont devenus des citernes à débit contrôlé, une dose de réconfort, un puissant somnifère, deux poires pour la soif.


De toutes les joies de la maternité, celle-ci n'est pas sans apporter son lot de douleurs et de frustrations, mais rien qui égale la fierté de savoir qu'on pisse la vie par les deux bouts. Un, c'est bien, deux, c'est mieux, et trois, il faudrait trois mains.

Curieusement, j'étais plutôt tiède à l'idée de servir de garde-manger ; je n'ai jamais milité pour la ligue La Leche et l'idée de la « maternité douce » ne m'attendrissait pas outre mesure. Celle du tire-lait me transformait en vache folle. Meuhhhhhh ! C'était avant de découvrir ce lien invisible entre une mère et son nourrisson, avant de renouer avec une fonction tellement viscérale qu'elle remplace tous les autres besoins d'affection, y compris ceux du chat et du papa.

Depuis que j'allaite, je n'ai plus aucune autre réserve de tendresse. Plus de temps non plus : de huit heures par jour les premiers mois, j'y consacre encore quelques heures matin et soir ! Et le client est exigeant : on ne peut rien faire d'autre, sous peine d'être rappelée à l'ordre. Ne reste qu'à méditer et jouir du moment présent.

Ce temps volé à aimer en silence, je le porterai en moi jusqu'à ma mort. Ce temps de peau, de succion, de lèvres humides, de regards saouls, de goutte de lait qui roule vers le menton, cette petite main qui s'accroche, cette parenthèse de confiance et d'abandon, de rots qui délivrent, je l'emporte au paradis comme un souvenir entre l'écrin de mes deux seins. Prière de ne pas déranger.



L'or blanc

Neuf mois de sang rouge, neuf mois de sang blanc, dit le dicton africain. Après l'or noir qui vient des entrailles de la terre et l'or bleu de celles du robinet, l'or blanc est assurément une richesse naturelle peu exploitée. J'ai songé à fabriquer des savons bio au lait de maman une fois que Monsieur B sera sevré. « Blanchette lave plus blanc », le produit est déjà breveté, vous en trouverez chez Renaud-Bray. J'ai aussi pensé à des fromages de lait cru ; j'ai déjà une liste d'attente de restaurants intéressés et je n'ose imaginer la fortune que je ferai sur e-Bay. Ne faites pas la grimace, vous buvez tous les jours du lait de vaches que vous ne connaissez même pas par leur prénom.



Deux fois plus sucré, le lait de mère est l'une des rares ressources non taxables (pas encore), un peu comme l'air et les pensées. Lorsque j'ai surpris ma copine Bibi, le corsage dégrafé et mon B majuscule pendu à son sein comme un traître, j'ai compris qu'on devrait remettre ces échanges de bons procédés au goût du jour. Dans la religion musulmane, deux enfants nourris par la même nourrice deviennent automatiquement des « frères de lait » et ne peuvent se marier entre eux.

Je songe à étendre mes activités et à offrir les services de nourrice sur appel, comme ça se faisait au Moyen Âge. Les métiers de nourrice, de pute et de mère sont les plus vieux du monde ; il n'y a pas de raison pour que les putes soient mieux payées que nous. À Sumer, en Mésopotamie, le code d'Hammourabi (1850 avant Jésus-Christ) réglementait déjà la pratique des nourrices à qui on coupait un sein si elles n'étaient pas obéissantes ; c'est vous dire comme on tenait pour précieuses ces réserves de lait gratuit.

Toutes ces activités parallèles me permettront de répondre à la question que je me fais poser cent fois par semaine depuis six mois : « Quand vas-tu arrêter d'allaiter ton fils ? » La réponse se situe quelque part entre « quand les poules auront des pis » et « quand mon fils n'aura plus soif ». Notez la terminologie employée : on ne demande pas à la mère combien de temps elle compte poursuivre l'allaitement. On lui demande quand elle va « s'arrêter ». Les pédiatres recommandent un an, l'OMS, deux ou plus. Et rappelons qu'avant l'arrivée massive du biberon, les Chinoises allaitaient très souvent jusqu'à cinq ans, les Laponnes jusqu'à trois, les autochtones des îles Carolines jusqu'à dix ans et les Esquimaudes jusqu'à 14 ou 15 ans.

La société québécoise est encore bien endoctrinée par Playt*x et ne tolère pas tellement ces exhibitions mammaires à répétition car les seins sont avant tout perçus comme un joujou pour adultes.

J'ai exhibé les miens devant les marches de l'oratoire et assise en face du père dominicain Benoît Lacroix, ils sont bénis entre tous les saints. Depuis six mois, je me tâte les glandes en public sans aucune arrière-pensée. J'ai perdu toute inhibition : la fonction prime sur l'organe.

Montée de lait

« Garde tes seins, ça pourrait resservir », m'a conseillé un ex qui considérait l'allaitement comme un phénomène arriéré tout juste bon à servir les besoins des pays en développement. Beaucoup d'hommes jalousent l'attachement au sein et rêvent secrètement d'une tétée supplémentaire. Je ne compte plus les demandes, déguisées ou non, pour goûter à mon lait. Un vieux fantasme, sans doute. Ou alors ils ont vraiment compris que c'est meilleur pour la santé.

Cela étant, les Québécoises allaitent peu, même si les plus scolarisées ou celles issues de milieux favorisés s'y remettent. 72 % des bébés sont nourris au sein à la sortie de l'hôpital, et il faut voir comment certaines infirmières encouragent encore l'emploi de substituts tout en décourageant l'allaitement parce que « c'est fatigant ».

Cinq mois plus tard, il reste 34 % de têtards, selon l'Institut de la statistique du Québec, et la plupart ont abandonné la partie dès les premières semaines. L'attitude du conjoint et de l'entourage est déterminante. La mère allaiterait quatre mois de plus lorsque le climat est favorable autour d'elle.

Le docteur Marcel Rufo (ce pédopsychiatre français qui est venu faire le guignol au Québec cet hiver) peut aller servir son discours anti-allaitement et « autonomie du bébé » aux Françaises qui ont peur d'abîmer leurs nichons et aux Français qui ne supportent pas l'idée de devoir les partager avec leurs gosses. Parfois, je me demande si nous sommes à ce point à court de cons pour que nous ayons besoin de les importer. Tout ça me stresse et mine ma confiance en moi-même, deux éléments néfastes pour la production de lait.

Le mot de la fin, je le laisse à Flavie, quatre ans, qui m'a regardé allaiter Monsieur B à maintes reprises avant de me demander le plus sérieusement du monde : « Est-ce que c'est du lait de vache ou du lait de soja que tu lui donnes ? » Du lait de maman, Flavinou, et, à Pâques, ça devient du lait au chocolat.

T'es d'accord avec moi, Dieu doit bien exister quelque part !

http://www.ledevoir.com/2004/04/09/51804.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:55

Citation :
Grandma2 a dit : J'espère que ce message va passer J'ai déjà posté tout à l'heure sur le sujet et ce n'est pas passé
Donc voilà. M. Rufo appartient à cette catégorie d'individus qui est à ce point aculturé qu'il a oublié que le sein pouvait avoir une fonction autre qu'érotique.

Osons, si vous le permettez, une petite comparaison.
Voyez vous, les fesses sont également à haute valeur érotique, et d'ailleurs pour les deux sexes. Pour autant, elles servent bien plus souvent à s'asseoir, marcher, etc. Sans elles nous serions grabataires. Va-t-on nous suggérer que l'utilisation des fesses pour s'asseoir est perverse parce qu'elles sont érotiques et que cette fonction domine nécessairement ?

Continuons dans le même genre : la bouche, je n'irai pas plus loin, a également des fonctions érotiques. Va-t-on dire qu'il ne faut plus parler ni manger, parce qu'en l'ouvrant, on ferait preuve d'une perversité suggestive, cette partie du corps devant, elle aussi, être réservée à la sexualité.

Les gens comme Monsieur Rufo voient tout en sexe, ce qui est certes la coutume chez les psy. Sans doute lorsque Freud a insisté sur l'importance de la sexualité son message était-il utile, pour ses contemporains qui le niait. Mais de là à prétendre que tout est sexe comme d'autres dirent naguère que totu était politique...

Qu'il y ait de la sensualité, au sens premier du terme, dans l'allaitement, personne ne le met en doute. MAis il y a ici encore de la perversité chez ceux qui ne comprennent la sensualité que sous un angle sexuel. Les sens, nous en avons de nombreux, et tous ne servent pas au sexe.

Finalement, je plains les individus qui ont leur champ de vision, et leur champ mental aussi réduit.

Citation :
raycha a dit : il a vraiment un gros problème ce Rufo !!!!

j'ai un tit garçon et moi non plus je n'ai jamais vu le fait de l'allaiter comme un act sexuel c'est juste un moment calin, un moment pour me retrouver au calme avec lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 46
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 17 Nov 2004, 11:56

Pour contrer M.Rufo:

Les seins ont-ils une fonction sexuelle ou nourrissante?




Des anthropologues (Ford and Beach FA, Patterns of sexual behavior, Ed Harper & Row, New York, 1951) ont étudié les pratiques sexuelles dans 190 cultures différentes réparties sur les 5 continents.

Seulement 13 d'entre elles attachaient une valeur sexuelle aux seins, leur aspect physique jouant dans l'attraction masculine et l'acte sexuel faisant appel à leur stimulation. Dans de nombreuses autres cultures, la description des pratiques sexuelles entourant les seins qui sont monnaie courante chez nous, surprend, fait rire ou est trouvée choquante.

Dans plusieurs pays, les modifications de la forme des seins, tel leur affaissement, sont vues comme une accentuation de la féminité.

Ces changements de la poitrine féminine ne sont pas perçus comme inesthétiques et sont même souvent valorisés. Il n'est pas étonnant que les taux d'allaitement dans ces différentes cultures
soient beaucoup plus élevés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
Bastet
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : 95
Mon allaitement : Illustratrice
Date d'inscription : 05/12/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 05 Jan 2005, 19:12

J'adore la verve de cette Josée Blanchette.. lol
Elle est sacrément remontée et il y a de quoi en effet !!
"Deux fois plus sucré, le lait de mère " c'est vrai que c'est incroyablement sucré le lait ..
Parfois, je me demande si nous sommes à ce point à court de cons pour que nous ayons besoin de les importer( à propos de rufo ) lol ..nous en avons trop c'est pour ça qu'on cherche à refiler nos cons en dehors de nos frontières !! mais personne n'en veut de ce Rufo, il dépasse les bornes de la connerie ...
Je songe à étendre mes activités et à offrir les services de nourrice sur appel, comme ça se faisait au Moyen Âge.
Figurez vous que j'y ai déjà pensé..comme je suis une vraie laitière je me suis déjà dit que j'allaiterai volontiers un autre petit biquet, un enfant orphelin par exemple.
Peut être pourrait on le proposer à la Dass ou aux hopitaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tchoumette
Téteur discret


Nombre de messages : 13
Localisation : Saint-Etienne
Mes enfants : 8 mois 1/2
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: j'ai pas tout lu   Ven 06 Jan 2006, 18:14

mais je lé imprimé pour lire à tête reposé. Ceci dit le peu que jé lu me fais halluciné ! Ruffo a til été allaité? sinon ptêtre qu'il est en manque !!
Donc si je comprends bien toutes les mamans qui allaitent longtps vont en faire des dépravés???? pff qu'est ce qu'il faut pas lire ! mais le plus grave dans l'affaire c qu'il y en a qui l'applaudisse !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angelina
Modératrice sympa
Modératrice sympa
avatar

Féminin Nombre de messages : 260
Age : 37
Localisation : ain
Mon allaitement : 18 mois
Mes enfants : 1
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Ven 06 Jan 2006, 19:27

par contre se balader sur la plage les seins nus, se les badigeonner de creme devant tout le monde au mois de juillet sur les plages du cap dagde, ca ne gene plus personne....

Merci pour ces textes, cest tres interessant... je trouve quon retrouve la qd meme bien la "toute puissance du medecin "mâle" " ..... je serais curieuse de savoir si sa femme a allaiter et si elle la fait, combien de tps il lui a donner droit de le faire !!!!! dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamykro
Grand téteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 411
Age : 42
Localisation : IDF
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Ven 06 Jan 2006, 20:03

Grandma2 a écrit:
Osons, si vous le permettez, une petite comparaison.

Voyez vous, les fesses sont également à haute valeur érotique, et d'ailleurs pour les deux sexes. Pour autant, elles servent bien plus souvent à s'asseoir, marcher, etc. Sans elles nous serions grabataires. Va-t-on nous suggérer que l'utilisation des fesses pour s'asseoir est perverse parce qu'elles sont érotiques et que cette fonction domine nécessairement ?

Continuons dans le même genre : la bouche, je n'irai pas plus loin, a également des fonctions érotiques. Va-t-on dire qu'il ne faut plus parler ni manger, parce qu'en l'ouvrant, on ferait preuve d'une perversité suggestive, cette partie du corps devant, elle aussi, être réservée à la sexualité.

Oui, j'allais poster pareil: les hommes se servent de leur penis à la fois pour faire l'amour et pour faire pipi. je propose dès maintenant à ce "cher" monsieur Rufo de se passer de l'un des deux, puisque le penis ne peut être à la fois objet de soulagment et objet sexuel.

c'est vraiment très crétin, ce qu'il dit là, il a pas du réflechir avant... remarque, le cerveaux sert à la fois à la réflexion et à l'imagination: monsieur Rufo, fidèle à doctrine "un organe = une fonction" a probablement laissé tombé l'usage de la réflexion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tchoumette
Téteur discret


Nombre de messages : 13
Localisation : Saint-Etienne
Mes enfants : 8 mois 1/2
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Ven 06 Jan 2006, 23:17

hihihihi excellent ta dernière remarque !! thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néodina
Petit téteur
avatar

Nombre de messages : 144
Localisation : Montreuil
Mes enfants : 4 mois
Date d'inscription : 19/11/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Sam 07 Jan 2006, 00:05

ah ben je comprends mieux d'où l'haptopsychothérapeute m'avait seriné comme quoi après 4 ou 5 mois la mère trouvait plus d'avantage que l'enfant à l'allaitement. Et je sais plus quoi d'autre comme âneries du même genre.

Elle avait lu Rufo la coquine. :att:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audrey2011
Grand téteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 284
Age : 38
Localisation : OISE
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Dim 08 Jan 2006, 16:12

Eh bien là, je croyais avoir tout entendu mais ça c'est le summum de la CONNERIE....

Et dire que ce Dr Rufo, il est très écouté et reconnu, ben vive les cons qui savent plus quoi inventer et qui vont faire encore des dégâts sur l'allaitement... comme si c'était pas déjà assez dur en France faut que ce Mr en rajoute!!!! Déjà les médecins chez nous sont nuls en ce qui concerne l'allaitement mais alors là, je vous dis pas on est gâté... Je comprends pourquoi au Québec, ils ne nous l'ont pas gardé!!!!

Alors moi, je suis une extra-terrestre car j'ai allaité mon fils 18mois et que je compte faire pareil pour ma fille et mes futurs enfants le cas échéant...

Je n'ai jamais eu une pensée malsaine en donnant le sein à mon fils, ni quand mon trésor les touche... Pour moi, c'est naturel et je ne vois pas le mal. Hier encore mon fils de 3ans (30/10/2002) mettait sa main dans mon tee-shirt pour les toucher en me faisant un câlin et parce qu'il était fatigué. Je ne vois dans ce geste que de l'affection comme quand il me sert dans ses bras et me dit qu'il m'aime... Alors il va falloir éviter de leur dire qu'on les aime, que nous sommes là pour eux... vu que le but est l'individualisation à tout prix et à n'importe quel prix... Mais nos enfants, quelles valeurs vont ils apprendre??? Ne vont ils pas devenir des monstres à ne pas se sentir aimés???? Ne vont ils pas être incapables d'aimer??? Qu'est ce qui est trop pour un enfant??? Je me pose la question, nous devons en faire des petits êtres indépendants mais insécurisés car ils n'auront personne vers qui se tourner... Tous ces enfants dont les parents n'assument pas leur rôle, que font ils??? Et quelle violence expriment-ils???

Autant dans ce cas faire des enfants et les mettre de suite en pension et ne les voir qu'aux fêtes après tout puisqu'ils doivent apprendre l'autonomie...

Eh bien moi je suis fière d'être comme je suis et d'accompagner mon enfant vers l'autonomie mais tout en le sécurisant car au moins il n'a pas peur et s'il a peur, il saît qu'il peut revenir vers moi... N'avons nous pas ce devoir vis à vis de nos enfants? La sécurité et les limites ne sont là que pour le bien de nos enfants... et heureusement que nous sommes proches d'eux.

L'autonomie mais à quel prix, l'individualisation pour oublier tout sens de partage, et de règles...? Car nous finirons ainsi : prendre ce qu'on a envie quand on en a envie... Vive la violence... Je ne sais pas si les Médecins se rendent compte, et si Rufo se rend compte de ce qu'il dit et de l'influence qu'il peut avoir mais pê cherche t il simplement plus de patients pour sa spécialité!!!

Je vais arrêter car je pourrais encore en écrire. Je suis désolée d'avoir été longue...Mais alors là je suis vraiment Furax....

Audrey maman allaitante et pour le maternage, le portage, le cododo enfin tout ce qui n'entre pas dans les normes de notre société qui se voudrait bien règlée et qui n'est que violence!!!!
_________________
Audrey (27ans), Chéri (31ans), Kyllian (30/10/2002)allaité 18 mois et Alyx née le 02/11/2005 en avance mais quelle belle surprise....allaitée aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rainbow
Modératrice sympa
Modératrice sympa
avatar

Féminin Nombre de messages : 1843
Age : 47
Localisation : Bruxelles
Mon allaitement : allaité 4 ans
Mes enfants : Mathieu né le 13-8-05
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Dim 08 Jan 2006, 19:19

et bien t'as tout dit là :a:




animatrice portage - Petit bonhomme sevré depuis ses 4 ans, même si après il a encore un peu demandé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
safloval
Grand téteur


Féminin Nombre de messages : 332
Age : 36
Localisation : pas de calais
Mes enfants : 26ans
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Jeu 23 Fév 2006, 19:49

coucou je viens de lire entierement tout les posts, toute les fiches tout bin bin bin, j'en reviens pas! je me demande comment as t'il le droit de dire de tel anneries!!!!!!!
je suis sur que pour lui meme caliner son bambin c'est a conotation sexuel alors pfffffff pour moi c'est lui qui doit avoir un probleme dans sa tete, pauv'type!!!!!!!!! grrrrrr

biensure qu'on peut des fois se laisser avoir + ou - par les cultures etc..mais il faut vraiment lutter et reaprendre a penser que par soit meme! j'ai trouvé moi beaucoup d'explications sur l'allaitement surtout + long que je ne connaissais pas en ayant eue mes garçons et je me suis dit merde si j'avais su tout ça je n'aurai pas laissé tombé pour mon 1er parce qu'il soulevé a tout vas mon tee shirt etc...comme quoi avec l'experience a force on sais aussi faire mieux la part des choses!
avant d'avoir mon 1er pour moi c'était deja logique d'allaiter, mais je n'aime pas trop justement les caresse etc d'un homme sur ls tetons ça m'ai limite desagrable comme tout, je n'aimais donc pas et je me diser si ça tombe ça vas etre pareil quand bb vas tt peut etre que je trouverais ça aussi desagreable! pis en fait pas du tout c'est entierement different, pour ça que je ne peut pas comprendre qu'on puisse comparé allaiter et sexualité!
de toute façon les gens qui font des incestes etc..n'on pas besoin de trouver une excuse comme allaiter ils le font parce que voila je sais pas pourquoi d'ailleurs surement qqe chose qui tourne pas rond dans leur tete , mais ils le font!
et ce Rufo de mer... en + dit pas que ça peut exister des femme qui allaite longtemps pour en profiter de maniere"sexuel" mais il dit comme ci voila toute femme qui allaite + de 7m c'est ça, sont tte des pervers non mais grave!!!!!!!!!
merde on aime nos enfants on leur apporte toute notre tendresse et on vas se faire montrer du doigt ça non alors!!!!

et je trouve ça dingue aussi qu'on ne respecte pas souvent les femmes qui allaitent + de 3,4m voir meme des fois avant ça! moi perso je dit chaqun fait ce qui veut tans qu'il aime son enfant, je connais beaucoup beaucoup de femme qui soit on, donné que bib soit sein pas longtemps puis bib, jamais je ne me suis permise de les critiquer! par contre informer et soutenir avant que ça ne soit fait moi c'est ce que j'aime c'est le pourquoi que je viens sur des forum d'allaitement car pour moi c'est une passion! voila
VIVE L'ALLAITEMENT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chouquette
Téteur à taton
avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 44
Localisation : Paris 20e
Mon allaitement : allaite
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mar 09 Mai 2006, 14:52

balqis a écrit:
« Quand vas-tu arrêter d'allaiter ton fils ? » La réponse se situe quelque part entre « quand les poules auront des pis » et « quand mon fils n'aura plus soif »

Je connaissais pas cette réponse possible, mais je pense que je la ressortirai !!! Hihihi "J'arrêterai quand ma fille n'aura plus soif..."

Là c'est vrai qu'à 9 mois, les autres commencent à dire que je pourrais quand même arrêter de l'allaiter ! Surtout qu'elle a des dents, qu'elle va me mordre, et blablabla...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la_diditte
Téteur à taton


Féminin Nombre de messages : 27
Age : 40
Localisation : tancarville 76
Mon allaitement : allaite lea-lou et a allaiter les 2 premier aussi!! quel bonheur
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 10 Mai 2006, 09:16

salut a toutes
quel con!!! enfin on est toutes outree, a moins !!!!!!!!

je viens poster parce que j'ai la tout juste devant les yeux, une photo de rufo, tres souriant dans un encart publicitaire a fond bleu !! tien tiens!!!!

cette publicite dis, je cite:
"Decouvrez paroles d'experts, votre rdv avec un specialiste de l'enfance.
dossier psychologie et alimentation du bebe, comment concilier besoins et envies chez les tou-petits?
Posez toutes vos questions au Dr Rufo avant le 20 mai et retrouvez ses reponses le 16 juin sur www.*******.fr



et voila donc les filles si vous voulez lui poser des questions(tres perturbantes, derangeantes etc....), je me ferais le plaisir de vous donnez l'adresse du site ou vous pouvez l'embeter!!!!!

je precise donc qu'il repond pour nest***lé!!
alors comment voulez-vous qu'il prone l'allaitement celui la???????

allez gros bisous et a quand la disparition de cette race de medecin a la c*n !!!!!

bizzz

lydie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandma2
Administratrice Zen
Administratrice Zen


Féminin Nombre de messages : 1102
Age : 54
Localisation : France
Mon allaitement : Déjà sept ans et demi d'allaitement... et ça continue
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 10 Mai 2006, 10:23

Pas étonnant que Nestlé l'ait recruté vu les paroles débiles qu'il a éructées contre l'allaitement plus de six mois avec son lot de biais culturel +++ additionné de kilotonnes de machisme ("les seins au bout de six mois, ils doivent revenir au papa").

je suis pacifique mais ce genre de débilité ça me donne des envies de cogner.


Macho con et vendu. Charmant cocktail.


5 enfants : F, allaitée 3 mois, F pas allaitée, G allaité 4 ans, G né en mars 2004, sevré en oct 2006, G né en février 2007, bien évidemment allaité
One who bears her children is a mother in part
But she who nurses her children is a mother at heart
http://tototteenpeaudemaman.blogspot.com/search?q=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tototteenpeaudemaman.blogspot.com
rainbow
Modératrice sympa
Modératrice sympa
avatar

Féminin Nombre de messages : 1843
Age : 47
Localisation : Bruxelles
Mon allaitement : allaité 4 ans
Mes enfants : Mathieu né le 13-8-05
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Mer 10 Mai 2006, 21:53

la doc ONE (office de la naissance et de l'enfance, en belgique) m'a dit bravo parce que j'allaitais encore après presque 9 mois...




animatrice portage - Petit bonhomme sevré depuis ses 4 ans, même si après il a encore un peu demandé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris
Invité



MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Jeu 11 Mai 2006, 09:37

J'ai lu sur un autre forum que ce cher Rufo avait été allaité, mais par une nourrice, sa maman voulant se consacrer à son mari... Cherchez pas plus loin, les filles : entre ça et les sous que lui donnent Nest**... C'est encore des conneries pour passer à la télé !

Mais j'adore vos comparaisons : je les ressortirai à l'occasion !

Je vous laisse, il faut que j'aille faire acte d'inceste avec mon fils (quand je pense que j'accouche cette semaine d'un deuxième garçon Rolling Eyes ...).
Revenir en haut Aller en bas
mamayouri
Téteur à taton
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Belgique
Mes enfants : Youri (né en novembre2003), Jolan (né en novembre 2005).
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   Dim 14 Mai 2006, 23:26

Rien à voir avec Rufo...
Coucou à Rainbow; j'habite aussi en Belgique, côté flamand (près d'Alost). Chez eux, l'ONE c'est "Kind en Gezin" (je crois que c'est comme la PMI en France). C'est pareil, la pédiatre et l'infirmière m'ont toujours bien conseillé et félicité pour ma poursuite d'allaitement... quant aux nourrices, elles reçoivent une formation et ne font aucune difficulté pour nourrir les bébés au lait maternel...quand je lis les témoignages du forum, j'ai l'impression que la Belgique est un paradis de l'allaitement comparé à la France!!!
Coucou aussi à Iris et félicitations pour la naissance qui s'annonce :bbfete: . J'avais lu dans une autre discussion du forum que tu te demandais si tu allaiterais tes 2 fils en même temps...comme c'est mon cas et que j'ai l'impression que c'est assez rare, j'aimerais savoir si tu l'envisages toujours...:
bisoux à toutes les mamans :kiss : [/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rufo contre Thirion " allaitement bienfait ou perversio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rassemblement CONTRE la "Marche pour la vie"
» "Ma vie à contre Coran" derrière le voile, l'oppression
» UNADFI, passe droit au nom de la lutte contre les "sectes"
» Saint Porphyre Evêque, commentaire du jour "Si tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi"
» N'oubliez pas de signer la pétition contre le "Hellfest" !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE PLAISIR D'ALLAITER ::  :: Le Monde face à l'allaitement :: L'Allaitement & les Médias-
Sauter vers: