AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 45
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Mer 17 Nov 2004, 11:22

Citation :
Grandma2 a dit : Paru dans l'A:merican JOurnal of Physical Anthropology de 1998 un article initulé "Stable carbon and oxygen isotopes in human tooth enamel : identifying breastfeeding and weaning in prehistory", recherche de L.E. Wright et H.P. Schwarcz.

Les auteurs ont étudié l'émail dentaire sur 35 squelettes adultes dont l'âge allait de 500 ans avant JC à 1500 ans de notre ère et provenant d'un site archéologique au Guatémala. Cette analyse des isotopes stables du carbone et de l'hydrogène dans l'émail a permis d'établir ceci : les enfants de ces époques avaient commencé à consommer des aliments solides avant l'âge de deux ans, mais l'allaitement se poursuivait pendant la majeure partie de la période de minéralisation des prémolaires, soit de minimum 2 ans à 6 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 45
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Mer 17 Nov 2004, 11:24

Citation :
fofi a dit : merci grandma,c'est tres interressant

Citation :
julie a dit : grandma...allez, encore, encore, encore.....

un truc qui m'intéresse énormément c'est la relation entre les meres et leurs bbs au 19 eme siecle qui faisait qu'on envoyait les enfants en nourrice pdt leur prime enfance, d'ou ca vient ?? depuis quand ?, pourquoi ? qqun sait ?

Je trouve ça tellement abominable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 45
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Mer 17 Nov 2004, 11:25

Citation :
Grandma2 a dit : Oui, j'ai lu énormément sur ce sujet. Mon intérêt pour celui-ci est venu bien avant que je n'ai moi-même un enfant. J'avais lu l'ouvrage d'Ariès, l'historien, sur la famille au Moyen Age, qui développait l'idée que face à la mortalité énorme, les gens ne s'attachaient pas à leurs enfants... cela m'avait en partie convaincue, mais en même temps paru peu crédible du point de vue biologique : pourquoi alors l'espèce humaine aurait-elle survécu ? La logique aurait en effet voulu qu'aucun soins ne soit donné aux BB
Ensuite j'avais lu l'ouvrage d'Elisabeth Badinter qui développait l'idé chère aux féministes françaises, selon laquelle l'instinct maternel n'existait pas. La preuve qu'elle avançait était justement que les femmes du 19è siècle, du moins les citadines, envoyaient en masse leurs enfants à la campagne chez des nourrices, en sachant TB que les enfants risquaient de mourir, en voyage ou faute de soins appropriés. Une sorte d'infanticide à distance en somme. Mais là non plus je n'avais pas été convaincue. Badinter se plaçait sur un plan anecdotique, sélectionnant une seule période de l'histoire, pour les seules citadines, d'un seul pays (la France) pour en tirer des conclusions biologiques, sans la moindre démonstration de cette nature.
Inutile de dire que la biologie et l'étologie démontrent exactement le contraire....
(v. notamment les travaux d'Odent, qui montrent, c'est plus facile de l'écrire sur ce forum qu'ailleurs, que l'allaitement joue un rôle très important dans l'attachement... et justement que se passait-il pous ces mères du 19è ? elles n'allaitaient pas leurs enfants et les mettaient à distance d'elles)


Bref il me restait à retrouver ce qui avait bien pu se passer en ces époques. Il y a des ouvrages sur ce sujet, romans (par exemple "Nounou" et dernièrement est paru un bel ouvrage sur l'histoire de l'allaitement, qu'hélas, la SF qui m'a suivi durant la grossesse m'a piqué.... grrrrrrrrrrrrrrrr !

Enfin voilà ce que je sais :
Dès avant le 19è, les aristocrates mettaient leurs BB en nounou. Mais la nounou venait habiter au domicile de l'aristo, était super bien nourrie, chouchoutée (habillée et tout). Evidemment, elle devait elle-même placer son propre enfant en nourrice, une nourrice nettement moins chouchoutée, et souvent, son BB mourrait. La mère aristo, non protégée par l'allaitement d'une nouvelle grossesse avait beaucoup plus d'enfants que la normale, au moins un par an, contre un tous les 2 à 4 ans pour les autres femmes... Et bien sûr elle ne s'attachait pas à ses gosses, faute de s'en occuper et de les nourrir... au contraire de la nourrice.
Au 18 et 19, la bourgeoisie se met à faire pareil. Ces dames doivent avoir du temps pour discutailer dans les salons, organiser des réceptions, etc. et n'ont pas de temps à perdre avec leurs gosses.

Les hommes jouent un rôle énorme ici.... Depuis l'époque romaine, on trouve des pressions très fortes des hommes dans toutes les sociétés, pour que leurs femmes n'allaitent pas. Pourquoi ? Parce qu'il y a un tabou sur la sexualité durant l'allaitement, très répandu, et que ces messieurs voudraient rapidement pouvoir remettre cela !

Quoi qu'il en soit, là encore, de bonnes nourrices viennent au domicile. Il y a des entreprises de placements de nourrices, certaines régions (Anjou notamment) deviennent spécialisées dans la fourniture de nourrices de qualité. Même constat : les mères ne s'attachent pas à leurs enfants, au contraire des nourrices. Quand celles-ci s'en vont (on fait peu de cas de la souffrance de séparation des enfants) c'est le drame.

Seulement à la fin du 19è, c'est l'industrialisation. Et là, les femmes des grandes villes, bientôt rejointes par des campagnardes ayant été y habiter, se mettent à travailler en masse à l'usine. Je ne sais pas si vous avez des souvenirs de vos cours d'histoire, mais cette époque est absolument abominable : on travaille de 15 à 18 heures par jour dans des conditions totalement inhumaines (produits toxiques, bruit, risques d'accident du travail ++ faute de sécurité, etc.). On n'a pas le temps de manger, les salaires ne permettent guère autre chose que du pain... c'est aussi à cette époque qu'apparaît le marxisme. Pas étonnant vue l'ampleur de l'horreur. Quand Marx dit "la religion c'est l'opium du peuple" nos contemporains n'ont conservé que la notion de religion. Mais ce qui est surtout significatif c'est que l'opium parlait à tout le monde au 19 : pour supporter la faim et la misère, les stupéfiants sont consommés à grande échelle par la classe ouvrière, hasch, opium, alcool ultra fort comme l'absinthe, etc.
Inutile de dire que les centaines de milliers d'ouvrières de ces époques ne peuvent s'occuper de leurs enfants. Pas de contraception, donc elles ne peuvent pas ne pas avoir d'enfants. Donc elles les envoient en nourrice à la campagne. Très souvent, les nouveau-nés meurrent sur le chemin : entassés dans des carioles, ils meurent de faim, de froid, d'accident. S'ils survivent au voyage, ils meurent généralement à la ferme où on les envoie car la soi-disant nounou garde son lait pour son BB à elle, et nourrit le BB gardé avec du lait de vache, dont on sait qu'il ne permet généralement pas la survie des BB humains.

Ce n'est pas un pb de méchanceté, de manque d'attachement à leurs BB (elles n'ont pas le temps de s'y attacher de toute façon), mais de misère et de capitalisme sauvage.
Lorsque les conditions de la classe ouvrière se sont améliorées, les enfants sont retournés habiter chez eux et ont survécu. A lza toute fin du 19 et au début du 20è, les hygiénistes aidés des médecins et dames patronesse ont mené des luttes salutaires contre l'alcool (la fameuse prohibition aux USA n'et paes si folklorique.. elle part de cette mouvance plutôt positive), apprendre l'hygiène aux familles ouvrières, les soins aux enfants et militent pour l'allaitement par la mère, qui, à l'époque, est indispensable à la survie des enfants.

Evidemment il y avait des exceptions à cet infanticide collectif généralisé, mais les enfants qui survivaient travaillaient souvent eux mêmes à l'usine très très jeune. J me souviens dans ma famille côté britannique, d'un gand oncle qui avait commencé à travailler dans la mine à 7 ans. Et il diusait avoir eu de la chance par rapport à d'autres car ses parents l'avaient d'abord envoyé à l'école apprendre à lire.... tandis que les plus jeunes "mineurs" avaient 2 ans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
balqis
Administratrice Zen
Administratrice Zen
avatar

Féminin Nombre de messages : 1724
Age : 45
Localisation : Sud Ouest
Mon allaitement : 9 mois le premier, 5 mois le deuxième, 22 mois le troisième
Mes enfants : 10 ans, 9 ans et 6 ans
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Mer 17 Nov 2004, 11:30

Citation :
fofi a dit : ah lala...c'est vraiment tres interressant grandma!!!merci beaucoup!!
pourrais tu nous donner les references exactes des ouvrages que tu cites????
merci beaucoup.bises.

Citation :
Grandma2 a dit : ça va me prendre du temps de tout retouver
MA SF m'a piqué le meilleur de ces ouvrages et je ne me souviens plus du titre. IL est paru cette année et je l'avais trouvé chez Lec... ! autant dire qu'il est facile à trouver. C'est un collectif qui a travaillé sur l'allaitement (historiens, anthropologues, etc.)
SInon il y a les ouvrages de Nathalie Roques, et notamment Au sein du monde, L'Harmattan, 2002

Sur le 19è siècle, j'avais beaucoup lu Marx, Engels, mais aussi Rosa Luxembourg

L'ouvrage de Philippe Ariès s'appelle L'enfant au Moyen Age. C'est un classique (des années 70 je crois), qu'on trouve dans les éditions de poche.

Il y a aussi Nounou de Michel Jeury, paru chez Robert LAffont en 2002

Et enfin Le fameux bouquin de Badinter, L'un est l'autre
Tout le travail de cette dame est de démonter qu'hommes et femmes c'est strictement pareil, que (voir son autre livre X/Y) on finira par être identiquement androgynes, que d'ailleurs la preuve c'est que l'instinct maternel n'existe pas
Son dernier ouvrage Fausse route, que j'ai refusé d'acheter (mais je n'ai pas échappé à l'énorme battage médiatique que la parution de chacun de ses ouvrages déclenche), vendu dans toutes les gares, continue dans la même veine, s'en prenant assez méchamment aux femmes dans notre genre qui ont l'insondable bêtise de revendiquer leur part de féminité biologique notamment en allaitant.

D'après elle on est en train de régresser parce que des femmes apprécient de s'occuper de leurs bébés au lieu de se battre pour aller au travail faire carrière et vont jusqu'à allaiter au long court !

Inutile de vous dire que j'ai une dent contre ce genre de pensée. Je suis ce qu'on pourrait qualifier une intello, je travaille beaucoup, et pourtant, je me sens très très femme, totalement gaga de mes enfants par lesquels, surtout quand ils sont petits, je me sens reliée par un lien d'une puissance inouie. Vous voyez de quoi je parle.

On ne s'éloigne pas tellement du sujet, d'ailleurs, parce que l'allaitement dans l'histoire, c'est aussi l'allaitement dans l'histoire récente. Et les féministes françaises ont causé énormément de tort à l'allaitement avec leur vision étroite de ce que pouvait être l'égalité hommes/femmes.

L'égalité de droits, oui. L'identité, non !

Citation :
fofi a dit : merci grandma!!!je crois que je vais aller faire un tour chez les bouquinistes!!
grosses bises.

Citation :
julie a dit : merci grandma, j'ai suivi des études d'histoire comtemporaine et j'adore ces sujets...tu sais que j'ai été élevé par le genre de féministes que tu dcris, dans l'esprit "allaitement est un enchainement pour la femme ", d'ailleurs les enfants tt courts, quand ils sont rapprochés, n'en parlont même pas...pffff, pas étonnant que je ne me trouve aucun point commun avec ma propre mere que je ne juge n'etre que ma génitrice et pas ma mere au sens propre du terme. Mrci grandma, c'est super intéressant.

Citation :
Grandma2 a dit : Merci ma belle.

Et faire des recherches sur le sujet, cela ne te branche pas ?

Moi aussi j'ai été élevée par une féministe... mais une féministe écrasée, qui râlait !
Pour l'allaitement, le discours a été, je la cite "l'allaitement, encore une conn... inventée par les hommes pour emm... les femmes" Soit dit en passant elle parlait sacrément bien le français tout en ayant un humour britannique typique, mais quelle énormité !

Citation :
julie a dit : si si ça me brancherait vraiment de pouvoir faire des recherches, y'a tellement de choses a apprendre sur notre propre culture, et surtout l'énormité du fait que nous les hommes ne savons exploiter ce qu'il y a de naturel dans l'espece humaine, d'animal même je dirai...si si vraiment j'adorerais !!!

ben ma mere n'est pas britannique grandma mais elle pense certainement le même chose que la tienne et juge ce genre de pratique avec un oeil bien embrumé !

Citation :
Grandma2 a dit : ET bé, tu pourrais t'y mettre ! Et ensuite publier tes recherches. Nous sommes très très nombreuses à nous passionner pour ces sujets ; tu aurais des lectrices.

Allez au boulot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdallaiter.canalblog.com/
al
Grand téteur
avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 02/02/2005

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Lun 28 Fév 2005, 17:08

tout ce que j'ai lu la m'a travaillé...cette histoire d'infanticide, de nourrice...

je me demande si on peux parler d'humanité chez les homes et les femmes qui ne 'occupent aps de leurs bébés ou si tout simplement le fait de nous rapprocher de nos bébés et de les allaiter nous raméne au meilleur de l'homme: l'animal.

(je précise que pour moi le meilleur de l'homme c'et quznd il se rapproche de la nature et redevient animal. l'humanité ne me convient pas vraiment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaliste
Petit téteur


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Lun 06 Juin 2005, 15:38

il y a des passages sur l'allaitement, la mise en nourrice, etc... très intéressants dans ce livre :

"Des bébés et des hommes- Traditions et modernité des soins aux tout-petits" de C. Rollet et MF Morel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chouquette
Téteur à taton
avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 44
Localisation : Paris 20e
Mon allaitement : allaite
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Ven 31 Mar 2006, 17:59

Grandma2 a écrit:

Dès avant le 19è, les aristocrates mettaient leurs BB en nounou. Mais la nounou venait habiter au domicile de l'aristo, était super bien nourrie, chouchoutée (habillée et tout). Evidemment, elle devait elle-même placer son propre enfant en nourrice, une nourrice nettement moins chouchoutée, et souvent, son BB mourrait.

Je lis en ce moment "Fortune de France", de Robert Merle, dont l'histoire se situe au 16e siècle, dans une famille noble du périgord.

Dans ce bouquin l'enfant de la nourrice et l'enfant de la baronne sont "frère et soeur de lait" : allaités tous deux par la nourrice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandma2
Administratrice Zen
Administratrice Zen


Féminin Nombre de messages : 1102
Age : 54
Localisation : France
Mon allaitement : Déjà sept ans et demi d'allaitement... et ça continue
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Sam 01 Avr 2006, 18:45

J'ai terminé quant à moi récemment "The politics of breastfeeding", un ouvrage absolument passionnant de Gabrielle Palmer qui travaille notamment à l'UNICEF/OMS pour ls programmes allaitement.

Elle fait une étude politico-historico-sociale extraordinairement documentée.

Où il appert que les femmes sont subi deux périodes de régression dans leur statut et leur condition ce qui s'est traduit par des pbs d'allaitement.
- le passage de la cueillette/chasse à l'agriculture, qui a "domestiqué" non seulement les aminaux, mais encore les femmes : avant elles apportaient l'essentiel de l'alimentation, en quantité, à la sphère familiale élargie. DOnc elles étaient les égales des hommes et leurs enfants étaient protégés. Au moment de l'agriculture elles ont plus dépendu des hommes, qui avaient toujours besoin d'elle pour cette fois tenir la maison, eten même temps besoin de plus de bras pour la ferme. Donc on a commencé à essayer de limiter leur allaitement pour augmenter leur fertilité. Surtout les femems ont eu beaucoup plus de boulot qu'avant -les hommes aussi d'ailleurs. Mais au moins il y avait de l'entraide entre femmes... Quant aux nourrices, elles avaient un vrai statut, une vraie reconnaissance et souvent gagnaient plus que leur mari... Reste que le report de l'âge du mariage dans les milieux paysans, joint quand mêem au maintien général de l'allaitement dans ce milieu social largement majoritaire a permis un espacement global des naissance satisfaisant. Les femmes avaient de 5 à 8 enfants maximum - contre aucune limite pour les aristos obligées à ne pas allaiter pour avoir plus d'enfants (le record anglais est 30 pour l'une d'elles). C'est certes plus que de nos jours mais bien moins que dans la période suivante :
- l'urbanisation et l'industrialisation de la fin du 19è siècle (mi 19è pour l'Angleterre) ont conduit les femmes à devoir travailler à l'usine dans des conditions effroyables. Elle les a conduit de ce fait à éloigner leur enfant d'elles-mêmes car l'enfant, qui avait sa place au champ, ne l'avait plus à l'usine. Le début de la mise à l'écart des enfants du lieu de travail, qui fait rage aujourd'hui a commencé là. Leurs enfants mourraient comme des mouches... nourris artificiellement faute d'allaitement (ls vrais manques de lait ont commencé là... épuisement bien pire qu'à la cmpagne et surtout stress ++). Les femmes n'étaient surtout pas entourées par d'autres et devaient tout faire elles-mêmes, ce qui est toujours vrai aujourd'hui. Et la natalité, comme la mortalité périnatale a augmenté considérablement : infection ++ dans les villes, dans les hostos (l'aseptie a été mise en oeuvre tardivement), les femmes enchaînant les grossesses faute de protection par l'allaitement.

Bref le sort des femmes et leur santé étaient sans doute meilleurs avant l'agriculture !


5 enfants : F, allaitée 3 mois, F pas allaitée, G allaité 4 ans, G né en mars 2004, sevré en oct 2006, G né en février 2007, bien évidemment allaité
One who bears her children is a mother in part
But she who nurses her children is a mother at heart
http://tototteenpeaudemaman.blogspot.com/search?q=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tototteenpeaudemaman.blogspot.com
rainbow
Modératrice sympa
Modératrice sympa
avatar

Féminin Nombre de messages : 1843
Age : 47
Localisation : Bruxelles
Mon allaitement : allaité 4 ans
Mes enfants : Mathieu né le 13-8-05
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Sam 01 Avr 2006, 19:51

une des raisons de la surmortalité était aussi la méconnaissance du colostrum que l'on jettait comme impure puisque non blanc...




animatrice portage - Petit bonhomme sevré depuis ses 4 ans, même si après il a encore un peu demandé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Sam 13 Oct 2007, 20:38

mais c'est passionnant ce sujet...
je vais noter toutes ces références... et je vais continuer à fouiller...
c'est une mine de renseignements ce forum... :me:
Revenir en haut Aller en bas
H2O
Téteur à taton
avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 39
Localisation : Tours
Mon allaitement : Léo allaité 13 mois 1/2 bientôt doublé par Enzo 13 mois diplomé de la tétée d'or
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   Sam 13 Oct 2007, 23:34

Wa super interressant ça me donne envie de lire tout ça moi!
:me:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigjimus.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'allaitement dans la préhistoire (Grandma2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» toute une histoire
» missions rechristianisatrices de prêtres catholiques dans les districts de l'Ain de 1790 à 1801
» Petite histoire" les trois questions"
» Histoire d'autarcie
» BD ovni aliens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE PLAISIR D'ALLAITER ::  :: Le Monde face à l'allaitement :: Allaiter Ailleurs-
Sauter vers: